Catégories
Art et photographie

Voici les premières photos de la foudre au monde

Dans les années 1880, le photographe William Jennings entreprit de prouver que la foudre était une chose bien plus variée et volatile qu'un simple zigzag dans le ciel. Après quelques essais et erreurs, il a finalement réussi, capturant ce qui est souvent partagé en ligne comme «la première photo de la foudre au monde».

L’histoire de la réalisation de Jennings commence par la peinture. Selon un article de 1939 dans Science populaire, le photographe a décidé de photographier la foudre avec son appareil photo à plaques 4 × 5 parce qu'il se doutait que «les éclairs n'étaient pas de la forme en zig-zag illustrée par les artistes».

Les premières tentatives de Jennings ont échoué car les émulsions photographiques de l’époque n’étaient pas assez sensibles, mais environ un an après son premier essai, il a eu de la chance.

"Jennings a refusé d'être découragé, cependant, et un an plus tard, un cinéaste pionnier, John Carbutt, a produit une émulsion supérieure et a fourni à l'expérimentateur une boîte pleine", lit-on dans le Pop Sci pièce. «Lors d'un orage un soir de septembre 1882, Jennings a réalisé sa première photo éclair avec succès.

Cette image – considérée par beaucoup comme la première photographie «correcte» de la foudre – a été rendue célèbre le 5 septembre 1885 lorsque le magazine Américain scientifique a publié plusieurs photos éclair de Jennings, incitant les journaux locaux à le déclarer le premier à capturer le phénomène à la caméra:

Nous avons mis «bon» entre guillemets ci-dessus pour une raison, car cette réussite n’appartient pas techniquement à Jennings. La première photographie de la foudre a peut-être été prise en 1847 par Thomas Martin Easterly en utilisant le procédé du daguerréotype.

Vous pouvez voir sa photo, intitulée A Streak of Lightning, ci-dessous:

Photo via le Missouri History Museum, St. Louis, MO.

La plaque originale d'Eastly, cependant, a été perdue, laissant l'image de Jennings comme la première image «survivante» que nous ayons, et certainement plus cohérente.

Jennings a également capturé plusieurs autres photographies de la foudre au cours des années 1880 et 1890, aidant à établir le fait qu'il n'y a pas deux éclairs identiques … et qu'aucun ne ressemble à un zig-zag parfaitement formé.

Photo via le Franklin Institute, Philadelphie, PA.
Photo via George Eastman House, Rochester, New York, NY.
Photo via Wikimedia.
Photo via le Franklin Institute, Philadelphie, PA.

Pour plonger un peu plus dans l'histoire de la photographie éclair, consultez cet article détaillé dans Le Journal de l'Association des Historiens de l'Art Américain. Et si vous voulez voir d’autres photographies «les premières au monde», lisez l’histoire du premier portrait sous-marin au monde ou regardez la première photo (beaucoup plus récente) d’un trou noir au monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *