Catégories
Art et photographie

Un touriste encorné de bisons à Yellowstone après s'être prétendument trouvé à moins de 10 pieds pour une photo: Digital Photography Review

La semaine dernière, une Californienne de 72 ans a été examinée à plusieurs reprises dans le parc national de Yellowstone alors qu'elle aurait pénétré à moins de trois mètres d'un bison afin de prendre une photo de l'animal sauvage.

Dans une déclaration partagée par le National Parks Service (NPS), les autorités disent qu'elles enquêtent sur l'incident du 25 juin qui a eu lieu non loin du terrain de camping de Bridge Bay, qui se trouve près du lac Yellowstone et est l'un des plus grands terrains de camping du parc. Dans la déclaration, le biologiste principal des bisons de Yellowstone, Chris Geremia, explique la gravité de pénétrer dans l'espace personnel des bisons et souligne l'importance de rester au moins à 25 mètres (23 mètres) loin des animaux:

«La série d'événements qui a conduit à la piqûre suggère que le bison a été menacé en étant approché à plusieurs reprises à moins de 10 pieds (…) Les bisons sont des animaux sauvages qui répondent aux menaces en affichant des comportements agressifs tels que tapoter le sol, renifler, bouger la tête, beugler , et en levant la queue. Si cela ne fait pas reculer la menace (en l'occurrence une personne), un bison menacé peut charger. Pour être en sécurité autour des bisons, restez à au moins 25 mètres de distance, éloignez-vous s'ils s'approchent et fuyez ou trouvez-vous à couvert s'ils chargent. »

La femme sans nom a reçu des soins médicaux immédiats et a été transportée par hélicoptère au centre médical régional de l'est de l'Idaho. Aucune information ultérieure n'a été communiquée sur l'état de la femme pour le moment. Ce n'est pas la première fois que des visiteurs sont blessés ou tués en tentant de prendre des photos des animaux à l'intérieur du parc national de Yellowstone, malgré les multiples avertissements publiés dans le parc et sur le site Web du NPS.

Une photographie de l'un des nombreux panneaux dans le parc avertissant les visiteurs de garder leurs distances avec les animaux sauvages.

Le NPS a réitéré dans le communiqué de presse les lignes directrices suivantes pour savoir à quelle distance vous devez vous tenir à l'écart des différentes espèces sauvages du parc:

«Restez à plus de 25 mètres (23 mètres) de tous les gros animaux – bisons, wapitis, mouflons d'Amérique, cerfs, orignaux et coyotes et à au moins 100 mètres (91 mètres) des ours et des loups. Au besoin, retournez-vous et allez dans l'autre sens pour éviter d'interagir avec un animal sauvage à proximité. »

Les gens sont naturellement ravis de revenir explorer la nature – cet incident s'est produit deux jours seulement après la réouverture du parc suite aux restrictions mises en place en raison de la pandémie de COVID-19 – mais cela ne vaut pas la peine de risquer des vies (ou du matériel photo) pour le coup.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *